La decouverte de l’Amérique
Une des dates les plus importantes du règne des monarques catholiques fût le 12 octobre 1492 : la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb.

Le fait que Christoph Colomb (qui n’était pas d’origine espagnole) se soit adressé á une cour étrangère pour offrir ses services prouve que la découverte de l’Amérique ne fût pas un événement fortuit.

Le Portugal et la Castille (Espagne) avaient déjà exploré de manière approfondie les routes mercantiles d’outre-mer et Séville, une ville riche et très peuplée, représentait á cette époque un centre commercial important. Nous savons que les routes africaines furent fermées á la Castille au profit du Portugal. En 1479, selon le traité de Alcacoba, Alphonse V de Portugal renonça á revendiquer ses droits sur la Castille et reconnut ceux de la Castille sur les Iles Canaries, alors que la Castille reconnaissait les droits du Portugal sur les Açores, le Cap Vert et Madère.

Les Iles Canaries représentaient une excellente tête de pont pour les routes alternatives. Christophe Colomb les offrit á un Etat qui en avait besoin mais qui était également accoutumé et prêt á se lancer dans des entreprises hasardeuses. L’Espagne unifiée en 1492 pouvait se glorifier d’une puissante machine de guerre, d’une économie solide, d’une projection extérieure et d’une expérience navale incluant l’exploration des routes de commerce. Elle cultivait en outre un potentiel scientifico-technique remarquable de mathématiciens, géographes, astronomes et constructeurs de navires qui avaient été formés dans un melting-pot de trois cultures (juive, musulmane et chrétienne). Elle avait comme seul rival son proche voisin, le Portugal, qui, comme nous le savons, mit un frein á l’expansion espagnole en Afrique.

L’offre de Christophe Colomb fût rapidement acceptée malgré l’existence d’erreurs ignorées. Cependant, pendant son voyage vers l’Asie, le continent américain se dressa de manière inattendue sur la route de ses caravelles.

Êtes-vous intéressé par un cours?